Bourses Attribuées

Bourses de la Vocation Aéronautique du TOMATO 2016

Dans une conjoncture économique difficile,  quoi  de plus enthousiasmant que de tendre la main vers de jeunes vocations méritantes pour les aider à se réaliser ». En 2010, Le TOMATO a fêté  le 30° anniversaire des Bourses de la Vocation aéronautique du TOMATO

Cette action vers les jeunes a été initiée en 1980 sous la Présidence du Gal MARTIN.  En 32 ans , les Bourses de la Vocation Aéronautique  du TOMATO auront permis d’aider 120 jeunes vocations « pilotes ou ingénieurs » ( 80-20 %). Grâce à leur potentiel et grâce aussi au label « Lauréat de la Bourse de la vocation Aéronautique du TOMATO », tous ces jeunes ont pu trouver très rapidement leur premier travail à l’issue de la fin de leur formation

 

La moitié du financement des Bourses est institutionnel (entreprises et associations du secteur aéronautique). Le deuxième moitié est assurée par les membres du TOMATO . Rares sont les associations qui  associent aussi fortement leurs membres à la noblesse d’une démarche. Car au-delà de ce soutien financier,  tous les membres du Tomato ont vis-à-vis de leurs lauréats, un rôle  à remplir, un engagement moral de continuer à les aider et les guider au mieux dans l’accomplissement de leur vocation.

Institutionnellement le TOMATO attribue annuellement 4 ou 5 bourses d’un montant pouvant varier entre 3.000 € et 5.000€. Ces Bourses sont remises à l’occasion d’une cérémonie officielle qui a lieu le 3° vendredi de décembre

Chaque année, la campagne de communication commence en mai

- par voie de la presse dans tous les supports de presse aéronautique et spatiale

- par annonce sur les sites web dédiés : AJPAE, FFA, Tomato

- par affichage, dans les écoles aéronautiques et spatiales ainsi que dans tous les aéroclubs français affiliés à la FFA . L’affiche portant les logos des entreprises ou associations partenaires

La méthode de sélection est l’aboutissement de plusieurs mois de travail pour tenter de sélectionner les candidatures les plus méritantes. La commission de sélection ne sélectionne pas l’élite : elle essaye de repérer des femmes et des hommes au potentiel humain FORT, traversant un passage délicat durant leur formation et qui voient l’aboutissement de leur passion mis en fragilité par des circonstances familiales ou conjoncturelles parfois très difficiles. Les critères de sélection retenus pour la notation sont la cohérence du projet professionnel, la personnalité du candidat, les disponibilités financières, le mérite en fonction du contexte social et familial.

 

Les sélections se déroulent en 3 phases.

- La phase 1 durant laquelle les dossiers sont étudiés en profondeur durant un mois ;

- La phase 2 où la commission d’octobre sélectionne une dizaine de candidats qui seront retenus aux entretiens ;

- La phase 3 est celle des entretiens de novembre où les candidats sont entendus et questionnés par une commission d’une dizaine de personnes tous professionnels de l’aéronautique ou du spatial.

 Mais le travail de l’équipe de sélection ne s’arrête pas là. Les membres de la commission de sélection prennent l’engagement de continuer à suivre la trajectoire des lauréats du TOMATO. Ce suivi de toutes ces jeunes vocations fait partie du travail de long terme des membres de la commission : ne pas laisser des jeunes sur le bord d’un tarmac sans les aider moralement ou tenter de les guider.

Commission de Sélection  

Une commission de sélection est spécialement dédiée à ces différents travaux de sélection ; en cas de renouvellement d’un ou plusieurs de leurs  membres, les candidats sont proposés par l’équipe de sélection puis acceptés après approbation du bureau. D’autre part, institutionnellement, le Président du Tomato et les Présidents d’Honneur prennent part s’ils le souhaitent aux entretiens.

 

Parmi tous les nombreux dossiers reçus , nous avons pu sélectionner 6 lauréats : 2 jeunes vocations ingénieurs et 4 jeunes vocations pilotes :

 

Alex Lenfant

 
 

Alex habite à Reumont dans le 59. Passionné d'aéronautique il commence à voler à l'aéroclub de Cambrai. Il y passe un brevet de base puis un théorique de pilote privé. Malgré ces débuts prometeurs en tant que pilote,  la carrière d'Alex s'oriente plutôt vers l'ingénieurie, une autre passion ! Après 2 années de classes préparatoires à Valenciennes, il intègre l'école supérieur d'ingénieur Léonard de Vinci à Paris.  A la suite d'un stage de 5 mois dans la filiale Defense and Space d'Altran, il se découvre un intérêt particulier pour les phénomènes vibratoires dans le domaine du Spatial !

Thomas Favrot 

 

Thomas habite à Tours dans le 37 ! Il commence en 2008 avec un BIA puis un PPL en 2013. La suite logique se poursuit avec un ATPL à Oxford Aviation Academy qu'il termine en 2014.  Pour mûrir ses heures, Thomas part aux USA la même année Et décroche un CPL-IR/ME FAA en 2016. Il a pour projet de convertir ses licences en licences EASA en Janvier 2017 ! En parallèle, il est membre d'équipage technique sur hélicoptère dans la société Babcock MCS France qui travaille essentiellement pour le SALU 37. Bienvenue à toi Thomas !

 

Jérémy Rabineau

 Jérémy habite à Luppy dans le 57. Ingénieur de formation il a déjà de nombreuses expériences proffesionnelles dans le spatial et souhaite y consacrer sa carrière. Actuellement en dernière année d'école d'ingénieur à l'ISAE Supaéro et M2 de Recherche en Astrophysique, Science de l'Espace et Planétologie il vise l'année prochaine un master de Médecine et Physiologie Spatiales au King's College (au Royaume-Uni). A partir de 2018 il attaquera un Doctorat en Bio-astronautique sur un programme commun MIT-Harvard (aux USA). Il souhaite travailler dans le domaine des vols spatiaux habités et de l'exploration spatiale, soit au sein d'un laboratoire de recherche, soit dans une agence spatiale. Futur Astronaute ?

 

Claire Specty

Claire réside actuellement à Voreppe dans le 38. Actuellement à l’Université de Purdue aux Etats-Unis, pour un Master of Science en ingénierie aéronautique, spécialisation structure et matériaux, elle termine son premier semestre le 15 décembre 2016. Elle effectue ce parcours en double-diplôme à l’international avec l’ENSAM (ingénieur mécanique, avec diplôme prévu en juin 2017). Bienvenue à toi Claire !

 

Vincent Villate

Vincent est pilote. A la suite d'un PPL passé à Lognes en 2011, il enchaine avec un ATPL théorique entre 2013 et 2014.  Son murissement il le fait aux USA en 2014. Il passe enfin son CPL/IR/ME en 2016 avant de retourner en France travailler dans les hélicoptères du SAMU à Tours. Un parcours très ressemblant à celui de Thomas me direz vous ? Effectivement, et ces deux là se connaissent bien pour avoir fait leur formation aux USA ensemble ! 

 

 Dylan Deltombe

 

Dylan habite à Saint-Amand-les-Eaux dans le 59. Pilote passionné, Dylan évolue entre les terrains de Valenciennes et d'Amiens. Pilote privé avec un cycle 2 de voltige, Dylan s'oriente en Janvier 2017 vers le CPL et l'IFR. En liste 1 pour un FI il a pour projet de trouver un premier emploi après ses formations dans l'aviation d'affaire. Il nourrit également un projet de partir monter ses heures chez Aviation Sans Frontière.

Après avoir été lauréats ces jeunes passionnés adhèrent à notre Amicale des filleuls du Tomato pour être, à leur tour et à nos côtés, une aide pour d’autres jeunes vocations www.le-tomato.com